Views
2 years ago

Essais & Simulations n°122

  • Text
  • Laboratoire
  • Mesures
  • Afin
  • Permet
  • Ainsi
  • Simulations
  • Septembre
  • Simulation
  • Mesure
  • Essais
Accompagner la croissance de l’automobile par les essais

mesures et methodes de

mesures et methodes de mesure un pointsur la «Métrologie 4.0 » L’usine du futur sera intelligente, extrêmement efficace et reposera sur le principe de « faire bien du premier coup ». Elle mêlera la conception à une chaîne de production des plus performantes. La métrologie nous permettra d’atteindre ces objectifs en évaluant l’adaptation, la performance et la fonctionnalité de chaque partie du produit fini, tout en assurant zéro déchet et zéro émission. Elle fera la liaison entre R&D et production avec un process unique ayant une faible consommation d’énergie et un faible impact environnemental. Laraison d’être de la métrologie va au-delà de l’enregistrement de données numériques. Elle fournit des solutions de productions grâce à l’intégration de plusieurs disciplines au sein d’un réseau de mesure. La fabrication intelligente porte sur l’amélioration des produits fabriqués, l’optimisation des processus de production, une production automatisée ouencore la réduction de l’impact environnemental. Celle-ci met en œuvre à la fois des machines à mesurer connectées à leur environnement opératoire en temps réel, à l’aide de capteurs contrôlant les paramètres tels que la température et la pression, mais également des objets physiques intégrés encontinu, un réseau global d’informations, sans oublier la fabrication additive. Mais tout cela sera possible au moyen d’outils informatiques de pointe, de logiciels et de technologies de communication ainsi que le développement de nouveaux capteurs basés sur la biotechnologie etlananotechnologie. La Métrologie 4.0 interconnectera un nombre très varié de différents capteurs et intégrera des données provenant de multiples systèmes de réseaux de mesure. Ces derniers assureront que les valeurs d’étalonnage sont actualisées dans tout le réseau en connectant toutes les données. Cette approche va engendrer une nouvelle interprétation de la traçabilité tout au long du système. Quels seront les temps forts du CIM 2015 ? Tout d’abord, le congrèsdémarrera avec la cérémonie d’ouverture qui aura lieu le lundi soir et au cours de laquelle interviendront des conférenciers sur deux sujets plutôt larges et décalés :lepremier portera sur la métrologie dans les services et la mesure de la satisfaction d’un client, tandis que le second concernera la métrologie et la criminalistique. Autres temps forts, la session plénière qui aura pour thématique la métrologie 4.0 et tentera de répondre aux questions qui concernent les évolutions fortes liées à l’industrie connectée et le rôle de la métrologie dans cette nouvelle révolution industrielle avec trois intervenants :unreprésentant de l’organisme de métrologie américain (Nist) qui nous parlera du rôle de la métrologie dans la fabrication additive, un intervenant issu de l’organisme allemand de métrologie (PTB) qui traitera quant à lui du rôle de la métrologie dans la vision 4.0 outre-Rhin et, pour finir, unspécialiste de l’observation de la terre issu du NPL. La dernière journée, le jeudi, la conclusion du congrès sera prononcéepar le prix Nobel de physique 1997, Claude Cohen-Tannoudji. Et concernant les tables rondes ? Pas moins de six tables rondes auront lieu, une part demi-journée, d’une durée dedeux heures chacune. Celles-ci viendront en complément des conférences et porteront sur différents sujets à commencer par le domaine de la santé, secteur émergent à la recherche de solutions et de compétences ;d’ailleurs, lors de l’appel à conférence, le nombre de propositions était particulièrement élevé et arévélé l’intérêt grandissant de ce secteur.Dans ce domaine activité, larecherche et développement s’orientent vers trois axes forts répondant à des enjeux majeurs :l’obligation des laboratoires de biologie médicale d’être accréditésd’ici la fin2016, la production et les méthodes deproduction de médicaments et de vaccins ainsi que le rôle croissant de la mesure dans la validation des médicaments et dans le suivi et la fabrication jusqu’à la mise sur le marché, sans oublier les sciences de la vie et notamment la médecine nucléaire :denombreux accidents en radiothérapie sont souvent liés à une machine ou un équipement mal contrôlés oumal vérifiés. À noter également l’intérêt grandissant pour la métrologie dans les systèmes de perfusion et d’injection de médicaments. Autre sujet en vogue, la transition énergétique. Les tables rondes tenteront de montrer comment la métrologie relève le défi des énergies alternatives et renouvelables mais aussi de l’interconnexion des réseaux. Ces tables rondes traiteront donc des aspects de production d’énergie mais aussi leur utilisation. Enfin, des sujets plus industriels seront également mis à l’honneur à l’image de l’externalisation de la fonction métrologie et de la place de celle-ci dans la nouvelle approche ISO 9001. *Centre technique des industries aérauliques et thermiques Propos recueillis par Olivier Guillon Essais & Simulations • SEptEmbrE 2015 • pAGE 12

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com