Views
9 months ago

Essais & Simulations n°116

  • Text
  • Finale
  • Maquette
  • Industriels
  • Recherche
  • Technologies
  • Ainsi
  • Mesure
  • Simulations
  • Mars
  • Simulation
  • Composites
  • Essais
Quels moyens d’essais pour les composites ?

Insolites Macabre Avis

Insolites Macabre Avis à la famille du défunt : personnalisez sa pierre tombale ! Tenter de renouveler le marché des pierres tombales est un acte audacieux. D'une part, parce que ce produit est compliqué à vendre en raison d'un contexte qui se prête difficilement aux négociations. D'autre part, parce qu'une tombe n'a pas vocation à être « sexy ». Elles ont pour coutume d'être souvent à la fois austères, banales et onéreuses. Mais le triste protocole qui s'impose aux monuments funéraires a poussé un bureau d'études à redynamiser ce marché et à lui redonner des couleurs. C'est en partant d'un constat simple que la société MDPE décide de s'orienter vers le domaine du funéraire. « En 2009, nous avons connu un décès dans la famille qui nous a fait comprendre qu'il est difficile de faire le choix d'un caveau adapté à la personnalité du défunt, d'autant que prix est toujours très élevé et les goûts diffèrent beaucoup quant à l'apparence de la tombe », concède Grégory Marchal, l'un des deux co-fondateurs. C'est à ce moment précis que lui et son frère Josua se penchent sur l'option « acier » (traité de 2 mm galvanisé), leur métier d'origine, pour remplacer à terme le lourd et coûteux granit, traditionnellement usité pour construire des pierres tombales et couvrir les cimetières d'un lit de couleur grisâtre ou rose pâle. Désormais, MDPE et sa marque E-Stele entend faire de ces lieux sinistres des endroits un peu moins austères avec des tombes plus personnalisables. Qu'entend-on par « personnalisables » lorsque l'on parle de pierres tombales ? « Les proches du défunt ont la possibilité de commander des monuments sur mesure, précise Grégory Marchal. En tant que bureau d'études, nous leur développons des modèles à partir des formes et des couleurs souhaitées – pas moins d'une dizaine ». Pour ce faire, MDPE travaille sur le logiciel 3DA de SolidWorks pour le développement de modèles et la réalisation de maquettes. Au niveau des matériaux utilisés, c'est naturellement l'acier (à 80%) et l'inox (20%) qui ont été choisis ; l'entreprise s'est d'ailleurs équipée d'une petite chaudronnerie l'été dernier. « L'acier présente à la fois l'avantage d'être plus léger que le granit – pour un poids de 110 kg en moyenne par tombe contre une tonne – et de se déformer moins facilement par dilatation froid-chaud. Au niveau de la production elle-même, la pierre suppose du temps et des moyens plus lourds que l'acier. De plus, contrairement à l'acier, on est obligé de travailler la pierre directement dans la masse, ce qui limite les possibilités de formes. ». Des essais ont été effectués à partir de 2010 en laboratoire en milieu salin de façon à tester la peinture et le revêtement, puis en grandeur nature ; l'opération de peinture présentant en effet l'inconvénient de devoir être parfaitement exécutée... La déformation des raidisseurs est susceptible de provoquer des défauts visibles sur la peinture. D'où l'usage de peintures destinées initialement aux carrosseries. D'autres tests ont été réalisés pour l'acoustique. L'exigence de « reposer en paix » est bien respectée. Car outre le fait que le monument funéraire est à la fois solidement verrouillé et directement fixé au caveau, gardant ainsi le corps de devoir entreprendre des voyages inappropriés, E-Stel promet une tombe entièrement insonorisée et raidie. De quoi ne pas réveiller les morts... Repère Olivier Guillon Créé en 2006, MDPE (CA : environ 180 000 euros) est un bureau d'études composé de trois personnes. En dotant d'une chaudronnerie, la structure a créé une deuxième société, LIM-BM, chargée de produire les tombes E-Stel (marque déposée en 2013). Implanté en Gâtine (territoire situé en Deux- Sèvres), le site de production comporte huit personnes. Aujourd'hui, la société souhaite passer d'un modèle artisanal (chaque tombe est faite sur mesure et demande près de trois mois, de la conception à la livraison finale en passant par les essais et la production), à un stade industriel. Essais & Simulations • MARS 2014 • PAGE 40

INDUSTRIE PARIS 2014 LE SALON DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION 31 MARS 4 AVRIL 2014 PARIS – NORD VILLEPINTE En tenue conjointe 9 SECTEURS au service de votre performance industrielle Essais & Simulations • MARS 2014 • PAGE 41 WWW.INDUSTRIE-EXPO.COM

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com