Views
8 months ago

Essais & Simulations n°115

  • Text
  • Finale
  • Maquette
  • Incertitudes
  • Coefficient
  • Ainsi
  • Uncertainty
  • Simulation
  • Mesures
  • Octobre
  • Simulations
  • Mesure
  • Essais
Le point sur les incertitudes de mesure

Mesures et Methodes de

Mesures et Methodes de Mesure Pratiquement, ceci implique de transformer préalablement les températures exprimées en degrés Celsius en degrés Kelvin, puis de calculer les coefficients de variation correspondant à cette unité. Lambert PIERRAT LJ-Consulting & LJK-LAB, Grenoble, Expert ASTE e_zainescu@yahoo.com - 04 76 42 14 36 Henri GRZESKOWIAK HG-Consultant, Gambais, Expert ASTE henri@grzeskowiak.fr - 09 75 46 11 11 Références [ANT-00] C. Antoine, « Moyenne selon une loi de composition », Math. & Sciences Hum., N° 15, 5-35, 2000 [GRZ-13] H. Grzeskowiak, «Vie de l’Aste - Communiqué : Commission Méca-Clim de l’Aste », Revue Essais & Simulations, N° 113, p. 60-61, Avril 2013 [LIN-69] N. C. Lind, « Deterministic Formats for the Probabilistic Design of Structures », Study N°1, 129-142, Solid Mechanics Division, University of Waterloo, Ontario, Canada, 1969 [NFX-13] Norme Française NFX 50-144-3 « Application de la démarche de personnalisation en environnement : Partie 5 Coefficient de garantie », AFNOR, à paraître en 2013 [OWE-62] D. B. Owen, « Handbook of statistical tables », Addison-Wesley Publishing Co., Inc., Reading, Mass., 1962 [PIE- 06] L. Pierrat, « Approximation analytique du coefficient de garantie dans le cas d’interaction de deux lois normales », Internal Report, LJ-Consulting, 2006 (transféré dans la dernière version de la GAM-EG 13) Références de l'article précédent (cf. Essais & Simulations n°114) Dans le précédent numéro de votre magazine paru en juin dernier, les références de l'article intitulé « Utilisation de la méthode résistance-contrainte dans le cas d’interaction de deux lois normales une approximation simple du facteur de sécurité » n'avaient pas été mentionnées. Les voici : [ANT-00] C. Antoine, « Moyenne selon une loi de composition », Math. & Sciences Hum., N° 15, 5-35, 2000 [GRZ-13] H. Grzeskowiak, «Vie de l’Aste - Communiqué : Commission Méca-Clim de l’Aste », Revue Essais & Simulations, N° 113, p. 60-61, Avril 2013 [LIN-69] N. C. Lind, « Deterministic Formats for the Probabilistic Design of Structures », Study N°1, 129-142, Solid Mechanics Division, Univ. of Waterloo, Ontario, Canada, 1969 [NFX-13] Norme Française NFX 50-144-3 « Application de la démarche de personnalisation en environnement : Partie 5 Coefficient de garantie », AFNOR, à paraître 2013-2014 [OWE-62] D. B. Owen, « Handbook of statistical tables », Addison-Wesley Publishing Co., Inc., Reading, Mass., 1962 [PIE- 06] L. Pierrat, « Approximation analytique du coefficient de garantie dans le cas d’interaction de deux lois normales », Internal Report, LJ-Consulting, 2006 Communiqué AKEOPLUS, la mesure et contrôle qualité robotisé Créée en 2006 à Château Gaillard dans l’Ain, cette société Leader dans la création d'algorithme innovant pour la fabrication de machines et systèmes industriels, et plus particulièrement leurs procédés de fabrication robotisé. Ce savoir-faire permet aujourd’hui à AKEOPLUS d’optimiser les cellules de contrôle de ses clients dans de nombreux domaines, avec un seul objectif : donner aux industriels français les moyens d’être toujours plus performants. AKEOPLUS est spécialisé dans le développement de solution d’optimisation de procédés industriels en intégrant des systèmes perfectionné sur des bras robots polyarticulés (Fanuc, Staubli, Kuka, Denso) contrôlés et guidés par des capteurs optiques. La solution finale est livrée avec une interface utilisateur simple et conviviale permettant le contrôle des paramètres strictement nécessaires pour l’opérateur. Akéoplus innove encore en proposant des solutions dans la mesure embarquée et le contrôle de qualité directement dans les lignes de productions industrielles. Cette nouvelle offre s’appuie sur son expertise dans le traitement d’image et sur de l’instrumentation de caractérisation dédiée, de la plus simple à la plus perfectionnée, par des méthodes optiques, spectrométriques, de diffraction, … Cette nouvelle offre peut nécessiter des ressources de calculs très importantes, c’est donc naturellement qu’Akéoplus investit également dans le calcul haute performance et proposera bientôt une offre de moteur de rendu d’image de haute qualité et de reconstruction d’images 2D/3D. Cet ensemble de savoir-faire permet de proposer des logiciels de pilotage robotique pour la mesure automatique embarquée et le contrôle de qualité directement dans les lignes de productions industrielles, mais nous pouvons aussi avec nos partenaires accompagner nos clients dans la conception et la fabrication d’une machine de contrôle robotisé complète. Les principaux domaines concernés sont l’aéronautique, automobile, agroalimentaire, plasturgie, métallurgie, médical, pharmaceutique, militaire. >> www.akeoplus-vision.com 0625100218 Essais & Simulations • OCTOBRE 2013 • PAGE 20

Mesures et Methodes de Mesure Communiqué CORRELISTC, un logiciel dédié à la métrologie des déformations mécaniques Le logiciel de stéréocorrélation CORRELISTC est le fruit d'un partenariat entre le LMT Laboratoire de Mécanique et Technologie de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, EADS- IW et HOLO3. Il a été développé dans le cadre du projet VULCOMP soutenu par l'ANR et dédié à la vulnérabilité des composites. Dernier né des développements d'HO- LO3 ce logiciel de corrélation d'image permet, à partir d'une simple paire de caméras numériques de cartographier de manière très fine le champ de déplacement à la surface d'une pièce mécanique (ou de n'importe quel objet) soumise à une sollicitation externe (effort mécanique, échauffement,..). Il donne aussi la possibilité de plusieurs post traitements tels que la création de jauges virtuelles, de profils. Les enregistrements peuvent être réalisés en quasi-statique (caméras standards) ou en dynamique (vidéo rapide). Outre le développement d'une interface orientée vers un usage industriel, un effort important a été consacré à l'aspect Déformations longitudinales d'une éprouvette en aluminium Crédit Photo :EADS-IW «CORRELISTC un outil innovant pour une exploitation optimisée des essais mécaniques » métrologique. L'information de base fournie par un système de stéréocorrélation est une cartographie de déplacement dont l'unité est le pixel caméra. Le passage à des données millimétriques est réalisé grâce à une phase de calibrage rigoureuse mais néanmoins relativement simple à mettre en oeuvre. Les déplacements en tout point de la surface peuvent ainsi aisément être mesurés avec par exemple une résolution d'une dizaine de micromètres pour un champ analysé de 800x800 mm. L'autre grandeur intéressant le concepteur d'une pièce mécanique est la déformation mécanique sous sollicitation. Dans le cas de la stéréocorrélation d'images elle s'obtient par des dérivations d'ordre un du champ de déplacement. On accède ainsi à des cartographies complètes de toutes les composantes du tenseur des déformations. Bien sûr, la notion de jauge de HOLO3 est le Centre de Transfert de Technologies (CRITT) qui valorise les innovations issues du monde de la Recherche dans le domaine de l'optique, telles que : Numérisation 3D / Interférométrie de speckle / Imagerie multi-spectrale / Réalité Virtuelle / Tracking vidéo / LIBS / Imagerie infrarouge/ Corrélation d’image. Le centre conçoit des équipements industriels basés sur l'optique, conduit des opérations de recherche appliquée et réalise quotidiennement des prestations métrologiques à la demande. déformation, chère au mécanicien a été reportée dans le logiciel CORRE- LISTC ; il s'agit ici de jauge « virtuelle » que l'on peut placer a posteriori (après l'essai) en tout point de la surface et dans l'orientation que l'on veut. Au-delà de l'allongement dans la direction de la jauge, la jauge « virtuelle » fournit également d'autres informations : déplacement X,Y,Z, allongement dans la direction perpendiculaire, composantes du tenseur des déformations, directions principales,...L'aspect métrologique des déformations a aussi été largement étudié : de nombreuses comparaisons entre les informations de jauges « virtuelles » et de jauges réelles collées sur la surface ont montré des écarts ne dépassant pas 0,02 %, y compris pour de grandes déformations.... pour lesquelles les jauges réelles se décollent parfois. Enfin, le gros intérêt de cette technologie est la possibilité de comparer de façon globale des données expérimentales à des données de simulation type éléments finis et permettre ainsi un recalage fin de modèles de simulation. Contact Email : jp.chambard@holo3 Nom de la Société : HOLO3 Adresse : 7 rue du général Cassagnou 68300 SAINT-LOUIS Tél. : 03 89 69 82 08 Fax : 03 89 67 74 06 Site internet : www.holo3.com Essais & Simulations • OCTOBRE 2013 • PAGE 21

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com