Views
8 months ago

Essais & Simulations n°110

  • Text
  • Mise
  • Ainsi
  • Conception
  • Trou
  • Permet
  • Simulation
  • Essais
  • Mesures
  • Contraintes
  • Mesure
Spécial Sud-Ouest : le fleuron français des essais aéronautiques

Solutions Recourir au

Solutions Recourir au scanner électromagnétique pour la détection de défauts Détecter les défauts sur les lignes de production ou mesurer des paramètres physiques avec une extrême précision sur toutes les faces d’un produit, est crucial pour éviter tous risques de production défectueuse pouvant entraîner à la fois des arrêts de chaînes et des pertes colossales d’argent. Pour ce faire, la société Satimo (groupe Microwave Vision) vient de lancer le Dentro LSX, un nouveau scanner industriel électromagnétique capable d’analyser de manière transversale les matériaux en défilement. Dans la production de laine de verre ou de laine de roche, mais aussi dans l’industrie du bois ou du placoplâtre par exemple, la mesure de défaut est à la fois indispensable et délicate. Pourquoi ? Tout simplement parce que la moindre tâche d’eau, d’humidité ou encore la présence de tout corps solide et métallique peuvent avoir des conséquences désastreuses sur le produit fini. Par ailleurs, la mesure de la densité des matériaux en temps réel, soit pendant le défilement des produits, soit sur la ligne de production, est tout aussi nécessaire. Pour cela, il existait déjà sur le marché des solutions optiques ou thermiques, ainsi que des scanners. Le problème était que la compilation de ces différents systèmes et de leurs avantages n’était pas possible. Mais la filiale brestoise du groupe français Microwave Vision Group (MVG) spécialisée dans le contrôle industriel est parvenue à regrouper ces différentes compétences en un seul et même produit, le Dentro LSX. Ce scanner industriel électromagnétique s’installe sur les lignes de production ou de tri et offre une analyse transversale des matériaux en défilement. Il fonctionne dans le domaine des ondes électromagnétiques centimétriques. Ce domaine spectral permet de détecter des défauts ou de mesurer des paramètres physiques (la composition chimique, la teneur en humidité, la densité…). Ne nécessitant pas de contact entre les capteurs et les matériaux, il permet une analyse externe et interne avec une résolution de l’ordre du centimètre, tout en s’affranchissant des problèmes de pollution liés aux scanners qui utilisent des rayons ionisants. Dentro LSX complète ainsi les outils d’analyse du spectre électromagnétique actuellement à la disposition des industriels. En plus des caméras (optique et thermique) et des scanners (rayons X, gamma), ils peuvent désormais compter sur ce scanner innovant dont une version plus robuste et plus précise vient de sortir. Se diriger vers d’autres applications que la laine de verre ou de roche L’entreprise bretonne Satimo (comprendre : Société d’applications technologiques de l’imagerie micro-onde) conçoit et fabrique des systèmes de mesure du champ électromagnétique. Les applications y sont diverses et vont de la caractérisation des antennes dans l’industrie du sans-fil à la communication satellite en passant par l’automobile, la défense et l’aéronautique. Mais la société développe et produit également des systèmes de contrôle qualité pour l’inspection des matériaux non métalliques. Le Dentro LSX fait partie de ces solutions ; « le système inspecte toutes sortes de matériaux à l’exception naturellement des matériaux métalliques puisqu’il s’agit d’une technologie micro-onde, E S S A I S & S I M U L AT I O N S ● AV R I L , M A I , J U I N 2 0 1 2 ● PAG E 2 2

appelle Jean-Baptiste Lattard, directeur du site brestois de Satimo. Pour le reste, ce matériel détecte tout, du thermique aux tâches d’humidité en passant par les points durs à l’exemple du verre qui n’aurait pas fondu. Ainsi, il permet de regrouper plusieurs appareils en même temps ». Concrètement, le système est composé d’un émetteur placé au-dessus du convoyeur et d’un récepteur installé en-dessous. Ce récepteur comporte des capteurs distants d’environ un centimètre les uns des autres. Puis il suffit d’adapter le Dentro LSX aux largeurs de lignes du client, allant de 3,6 à 64 cm. « Le Dentro LSX est ainsi capable de mesurer tous les produits non métalliques, dans tous les sens, tous les 1, 2 ou 3 cm, en fonction des besoins de l’industriel ». Ces industriels, qui sont-ils ? « Pour le moment, nos principaux clients se positionnent sur les marchés de la laine de verre et de la laine de roche. Mais nous avons la volonté d’étendre ce système à la mesure d’autres matériaux pour des applications sur des lignes de production dans l’industrie du bois, du placoplâtre ou autres. En revanche, si la piste de l’industrie agroalimentaire est envisageable, les limites technologiques demeurent difficiles à franchir pour adapter la géométrie du système à la problématiques des clients ». À ce scanner industriel s’ajoute un logiciel de traitement que l’on interface avec le reste de l’usine ou de l’unité de production. De là, il est alors possible de récupérer les informations pour chacun des sites ainsi que toutes les données relatives au nom et à l’identification du produit, sa densité, la vitesse des lignes, etc. « Il s’agit de mettre en place une véritable interface avec les automates présents dans l’usine et ainsi de suivre la production, en gérer tous les paramètres et de mettre en place des alertes en cas de défauts ou de fuites d’eau par exemple », conclut Jean-Baptiste Lattard. Le Dentro LSX est capable de mesurer des défauts et la densité des matériaux en défilement sur des lignes allant de 1 m. à 60 m. par seconde. Ces vitesses peuvent évoluer et être augmentées ; pour l’heure, les besoins des clients de Satimo utilisant le Dentro LSX n’en ont pas l’utilité. Mais les applications à venir pourront répondre à des demandes plus exigeantes ● Olivier Guillon E S S A I S & S I M U L AT I O N S ● AVR I L , M A I , J U I N 2 0 1 2 ● PAG E 2 3

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com