Views
9 months ago

Essais & Simulations n°104-105

  • Text
  • Virtual
  • Imulations
  • Ssais
  • Octobre
  • Mesure
  • Novembre
  • Simulation
  • Vibration
  • Contraintes
  • Essais
Dossier : Essais virtuels

Événement Dans la

Événement Dans la Mesure et la Métrologie… L’union fait la force ! Mesurexpovision et le Congrès international de métrologie seront organisés conjointement du 3 au 6 octobre 2011 à Paris, Porte de Versailles. Les organisateurs du Congrès international de métrologie et de Mesurexpovision ont décidé d’unir leurs efforts pour créer un évènement de dimension européenne consacré à leurs activités. Rappelons que Mesurexpovision est un salon de référence pour les professionnels de la mesure, du test et des solutions de vision en France. Le Congrès international de métrologie quant à lui, unique en Europe, est le lieu d’échanges techniques entre tous les acteurs du monde de la mesure : experts, organismes, fabricants et utilisateurs industriels. Ces deux évènements orientés l’un vers le business et l’autre vers le partage d’expériences et l’expertise se sont parfois trouvés en concurrence directe. Aujourd’hui et après plusieurs années de négociations, leurs organisateurs (le Collège français de métrologie et GL events exhibitions) ont mis en évidence les nombreuses synergies existantes et trouvé les bases d’un accord pérenne. Le Congrès va conserver son haut niveau de contenu et bénéficier de l’attractivité du Salon et de l’offre très étendue qui y est présentée. De nombreux acteurs, utilisateurs, chercheurs et industriels qui devaient parfois faire un choix entre les deux manifestations pourront désormais les trouver réunies. Ce rassemblement est ainsi l’occasion de proposer à l’ensemble de la profession, sur un même lieu et aux mêmes dates, une offre économique et responsable, cohérente et complète. Le rapprochement permet aussi de créer un ensemble de manifestations destiné à devenir une référence européenne de la mesure et de la métrologie et ses organisateurs attendent une croissance significative de chacune des composantes. Le montage est ambitieux, et c’est un événement en soi dans le milieu de la mesure. Il a aussi une vocation durable et doit ainsi répondre aux attentes de tous. Coopération Ades et MicroVu ne perdent pas le Nord Ades et MicroVu ont annoncé lors des rencontres industrielles de Maubeuge leur accord de coopération technique et commerciale destiné à proposer une solution globale aux industriels de la région Nord. Après la signature d’un accord de coopération avec Altimet, MicroVu Europe continue sa politique de partenariat. C’est désormais avec Ades, laboratoire spécialisé en métrologie dimensionnelle, qu’un accord a été trouvé. Pour Christian Moreau, président de MicroVu Europe : « l’une des clés de notre succès est notre volonté de toujours axer notre développement sur la proximité, le suivi et le service offerts à nos clients […]. Depuis 2009, nous avons décidé de renforcer encore cette stratégie, véritable vecteur de différenciation dans notre métier. Nous avons mis en place des partenariats avec des laboratoires de métrologie très implantés régionalement et reconnus pour la qualité de leur expertise et service. » C’est donc Ades qui bénéficie de cette stratégie dans la région Nord. « Le choix de travailler ensemble est venu naturellement tellement notre organisation, notre métier et notre façon d’appréhender notre relation client sont proches et complémentaires », continue-t-il. Côté Ades, la présidente Marie-Christine Moretti explique quant à elle que sa société « a souhaité élargir son offre de mesure sur des volumes de pièces de petites dimensions par vision et palpage en concordance avec la demande de ses clients. » Les deux sociétés se sont donc entendues et ont pu répondre aux exigences mutuelles. Cet accord devrait apporter une solution globale pour le contrôle qualité avec un seul interlocuteur présent localement et s’appuyant sur un fabricant mondial. Ades apportera à MicroVu l’expertise et la cohérence avec la normalisation. En effet, Olivier Moretti siège au sein de différentes commissions sur ce sujet (AFNOR, UNM, BNAE) et il est animateur du groupe de travail WG10 de la TC213 à l’ISO, notamment sur la série des normes NF EN ISO 10360 “Réception des machines à mesurer tridimensionnelles”. MicroVu apportera l’innovation et le développement selon les besoins des clients industriels d’Ades. www.ades-metrology.com www.microvueurope.com E SSAIS & S IMULATIONS ● OCTOBRE, NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2010 ● PAGE 6

Distinction KSB remporte le Grand Prix 2010 de la Recherche scientifique collaborative Le Grand Prix scientifique, décerné tous les deux ans par le Stifterverband für die Deutsche Wissenschaft (Fondation de donateurs en faveur de la science allemande), récompense d’éminents projets de recherche collaborative dans le domaine des sciences appliquées. Cette année, c’est KSB qui a remporté le prix. Ces projets s’inscrivent toujours dans le cadre de coopérations entre les Instituts Fraunhofer (1) et des entreprises. Cette année, KSB, constructeur de pompes, de robinetterie et de systèmes, figure parmi les partenaires industriels récompensés. Lors d’une cérémonie qui a eu lieu à Leipzig, KSB a reçu le prix des mains de la ministre fédérale de la Formation et de la Recherche, Annette Schavan. Diamant et céramique Le projet récompensé visait à développer et à tester un nouveau matériau composite extrêmement résistant, basé sur deux éléments éprouvés : le diamant et la céramique. La combinaison de ces deux matériaux permet de fabriquer de nouveaux produits offrant de meilleures performances et une rentabilité accrue par rapport aux produits actuels. Des chercheurs d’un Institut Fraunhofer ont ainsi recouvert des composants en céramique d’une infime couche de diamant. KSB a joué un rôle important en tant que partenaire industriel disposant d’équipements de production et d’essais. Pour répondre aux attentes très élevées de ses clients en matière de longévité des pompes, KSB propose depuis longtemps des paliers lisses en céramique présentant d’excellentes caractéristiques de fonctionnement et une résistance absolue à l’usure. Des difficultés surviennent toutefois souvent lorsque l’exploitation des installations n’est pas conforme aux consignes de la notice de service. Il peut s’agir, par exemple, de problèmes de lubrification insuffisante ou de marche à sec des paliers. C’est exactement dans ces conditions défavorables que KSB a testé les nouveaux composants de pompe en céramique avec revêtement diamant. Résultat : avec le nouveau matériau composite développé par les chercheurs de l’Institut Fraunhofer, les composants soumis à de fortes sollicitations résistent nettement plus longtemps. Dans le cadre d’un test d‘endurance en conditions réelles d’exploitation, les spécialistes KSB en ingénierie des matériaux observent actuellement le comportement d’une pompe équipée de composants en céramique à revêtement diamant. Le constructeur se montre confiant et s’attend à ce que ce test vienne corroborer les résultats déjà obtenus jusqu’ici. Grâce à ces nouveaux composants, KSB peut proposer à ses clients des produits hautement fiables pour des applications spéciales. Ainsi, même dans des conditions défavorables, les pompes garantissent de longues années d’exploitation. Les pièces fabriquées dans ce nouveau matériau composite peuvent être montées sans problème sur des pompes existantes, en remplacement des mêmes pièces de composition “classique”. Ainsi, l’exploitant pourra, à moindre frais, augmenter durablement la longévité et l’efficacité de son parc de groupes motopompes. www.ksb.com (1) Les Instituts Fraunhofer sont au nombre de 57 répartis sur 40 sites à travers l’Allemagne, chacun spécialisé dans un domaine de recherche particulier. Ils emploient au total 13 000 personnes, ce qui fait de ce réseau l’un des principaux organismes de recherche au niveau international. Leur financement est assuré en partie par l’État, mais les deux tiers du budget proviennent de contrats de recherche passés avec des industriels. E SSAIS & S IMULATIONS ● OCTOBRE, NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2010 ● PAGE 7

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com