Views
9 months ago

Essais & Simulations n°104-105

  • Text
  • Virtual
  • Imulations
  • Ssais
  • Octobre
  • Mesure
  • Novembre
  • Simulation
  • Vibration
  • Contraintes
  • Essais
Dossier : Essais virtuels

Simulation numérique

Simulation numérique Nouvelle version de COMSOL COMSOL version 4.1 a été présenté lors de la conférence COMSOL de Paris. Cette version se concentre sur la productivité. COMSOL a révélé à Paris une préversion de son environnement de modélisation et de simulation multiphysique, COMSOL Multiphysics version 4.1. Des licences d’évaluation ont été distribuées aux participants lors de la 6 e conférence annuelle COMSOL à Paris, les 17-19 novembre. La productivité est le point majeur de cette version 4.1. Cette version s’appuie sur les ruptures d’architecture de la version 4 et propose des dizaines de caractéristiques nouvelles qui rendent le processus de modélisation et de simulation plus efficace. « La version 4.1 rendra nos utilisateurs immédiatement plus productifs. L’ajout du copier/coller et de duplication des caractéristiques de l’arbre du modèle implique que celui-ci peut être modifié et étendu facilement et rapidement. C’est une façon efficace d’éviter les tâches répétitives inutiles », commente le VP of Product Management Bjorn Sjodin. Une modélisation intuitive Les principales mises à jour de la version 4.1 concernent le Model Builder et rendent le processus de modélisation et de simulation plus intuitif. En particulier, les possibilités de copier/coller ou de dupliquer les fonctionnalités de l’arbre du modèle simplifient la mise en place de séquences de simulation, pour la définition de fonctions, la sélection de géométries, de graphiques, et pour créer de nouvelles images ou de nouvelles analyses. Des résultats de simulation plus rapidement Caractéristiques majeures de la version 4.1 - Mise en place rapide des modèles grâce aux fonctionnalités de copier/coller des nœuds de l’arbre du modèle ; - sauvegarde et recouvrement automatique des modèles ; - affichage des équations résolues ; - de nouveaux outils pour construire des CAO ; - courbes paramétrées en 2D et 3D ; - extrusion 3D à partir des courbes paramétrées ; - maillage automatisé et optimisé en fonction de la physique pour la CFD et les plasmas ; - interruption et reprise du calcul par simple clic ; - graphiques en coordonnées polaires ; - courants électriques en milieu poreux dans le module AC/DC ; - le module Batteries and Fuel Cells propose une nouvelle interface pour les batteries au plomb ; - le module CFD propose un modèle supplémentaire de turbulence Spalart-Allmaras. DR Le Model Builder de COMSOL accroît sa productivité grâce à de nombreuses améliorations tout au long du processus de modélisation et de simulation. Une nouvelle caractéristique de maillage a vu le jour dans la version 4.1 : un maillage automatisé contrôlé par la physique, ce qui facilite le travail des utilisateurs et réduit le temps nécessaire à l’élaboration d’un maillage efficace. Implémenté tout d’abord pour les interfaces physiques de CFD et de plasma, le maillage est défini automatiquement en fonction de la physique. Par exemple, les interfaces d’écoulement spécifient un maillage de frontière fin proche des parois et un maillage plus lâche dans le volume de l’écoulement. La nouvelle fonctionnalité de maillage contrôlé par la physique de COMSOL adapte la taille et le type de maillage selon les prérequis de la physique en jeu. La figure montre un maillage optimisé et généré automatiquement pour une simulation CFD, avec des éléments en forme de prisme (gris), d’hexaèdre (cyan) et de pyramide (rouge). Le volume restant (non montré) est maillé en éléments tétraèdres. COMSOL Multiphysics version 4.1 introduit également des outils robustes de gestion des jobs de calcul. La sauvegarde et le recouvrement automatiques des modèles durant la résolution interviennent même en cas d’arrêt inopiné. Intéressant quand une simulation dure plusieurs jours ! Et pratique dans n’importe quelle simulation, pour arrêter et relancer le calcul quand l’utilisateur le souhaite. Suivant sa tradition de transparence, COMSOL 4.1 montre dans les interfaces physiques les équations résolues. En géométrie, un nouvel outil intervient pour générer des courbes paramétrées. Rendre les résultats de simulation compréhensibles La version 4.1 propose des outils pour faciliter la représentation et la communication des résultats de simulation. Les simulations temporelles sont ainsi analysables en fréquence, au travers d’une transformée de Fourier rapide (FFT). Les graphiques en coordonnées polaires sont utilisables pour montrer par exemple le rayonnement d’une antenne selon l’angle et le rayon. Des grandeurs prédéfinies sont disponibles, telles que le maximum, le minimum, les moyennes ou les intégrales en temps et en espace de toutes les grandeurs physiques calculées. E SSAIS & S IMULATIONS ● OCTOBRE, NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2010 ● PAGE 8

Matériaux Nouveaux films et feuilles fins et ultrafins Goodfellow propose des centaines de films polymères et plus d’un millier de feuilles métalliques en petites quantités dédiés à des applications dans le domaine de la recherche et du développement de prototypes pour l’industrie. DR Depuis 40 ans, Goodfellow fournit une vaste gamme de métaux et matériaux en petites quantités (métaux purs, alliages, céramiques, polymères…) pour répondre aux besoins de la R&D et de la production spécialisée dans le domaine de la science et de l’industrie dans le monde entier. Pour compléter ses activités aux États-Unis et en Europe, la compagnie est également présente en Chine et au Goodfellow élargit sa gamme de matériaux avec des films polymères et des feuilles de métal. Japon. C’est dans cet environnement que la société propose à présent des centaines de films polymères et plus d’un millier de feuilles métalliques. Cette gamme de matériaux comprend : - des films polymères allant jusqu’à 0,0005 mm d’épaisseur ; - des films polymères métallisés allant jusqu’à 0,002 mm d’épaisseur ; - des feuilles de métal entre 0,0005 mm et 2,0 mm d´épaisseur ; - des microfeuilles ultrafines (de 0,01 micron à 1,0 micron) : feuilles de métal montées sur un support amovible ; - des microfeuilles ultrafines (de 0,25 micron à 1,0 micron) : feuilles de métal montées sur un support permanent. En plus des films et feuilles, Goodfellow est à même de fournir d’autres formes de polymères et de métaux ainsi que des céramiques, des composites et des composés intermétalliques. www.goodfellow.fr Marché La société stéphanoise Adetests rejoint le Groupe Emitech Issu du Groupe Montblanc Technologies, le laboratoire Adetests est devenu début septembre la seconde filiale du Groupe Emitech après Eurocem. Situé à Saint-Étienne (42), Adetests est spécialisé dans les essais en environnement et réalise couramment des qualifications selon des normes telles que RTCA DO160, MIL-STD, GAM EG13, NF EN 60068... Cette opération renforce globalement l’offre nationale d’Emitech avec trois laboratoires pouvant accueillir les qualifications climatiques et mécaniques : Versailles (78), Angoulême (16) et Saint- Étienne (42). Doté d’un fort potentiel de développement, ce onzième centre du Groupe Emitech accueillera prochainement un renforcement de ses moyens d’essais et proposera dès le printemps 2011 des formations en vibration et acoustique en complément de ses prestations d’ingénierie. www.adetests.fr E SSAIS & S IMULATIONS ● OCTOBRE, NOVEMBRE, DÉCEMBRE 2010 ● PAGE 9

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com