Views
3 years ago

Essais & Simulations n° 131

  • Text
  • Essais
  • Simulation
  • Simulations
  • Mesures
  • Mesure
  • Solutions
  • Permet
  • Ainsi
  • Projet
  • Moyens
Les Bureaux d’études face aux défis des données toujours plus denses

ESSAIS ET MODÉLISATION

ESSAIS ET MODÉLISATION MAINTENANCE SPÉCIAL BÂTIMENT CONDITIONNELLE © Cetim Nouvelle plateforme d’essais sismiques Tesseract Trois questions à Valérie Borg (Cetim) Décrivez-nous ce moyen d’essai. Quelles sont ses caractéristiques techniques ? Nous avons inauguré il y a un an une table sismique bi-axiale, existant au FCBA, et entièrement reconfigurée en la dotant de divers équipements répondant aux spécificités des industries de la mécanique, et tout particulièrement dans le domaine du nucléaire. À quand remonte ce projet de plateforme ? C’est une histoire de longue date. Le Cetim souhaitait développer la partie hydraulique, ce qui représentait des investissements très élevés. Mais en intégrant le réseau des centres techniques industriels (CTI), nous avons rencontré le FCBA et constaté que l’institut possédait déjà une plateforme qu’il était possible d’améliorer. C’est là qu’une entente s’est formée afin de cofinancer une plateforme d’essais capable de proposer une offre complète pour optimiser le comportement des équipements en cas de séisme. Nous disposions déjà d’une offre de calcul sismique ; désormais, nous la complétons en y apportant la partie « essais ». La plateforme est-elle déjà utilisée par les industriels ? Oui. Nous avons réalisé notre première commande auprès d’un cotisant du Cetim dans le domaine du nucléaire. Nous espérons séduire d’autres acteurs du marché, à la fois en France et à l’étranger en Valérie Borg Entrée au Cetim il y a sept ans, Valérie Borg est responsable de l’activité MAV (Mesure mécanique, acoustique-vibration), service qui rassemble une quarantaine de personnes à Senlis et à Annecy. raison du caractère singulier de cet équipement ; il n’existe en effet pas beaucoup de moyen d’essai de ce type dans le monde alors que les industriels du secteur sont contraints de réaliser de plus en plus d’essais. Pour cette année, nous prévoyons donc, dans un premier temps, d’éprouver ce moyen d’essai à hauteur de sa capacité. Puis, dans un second temps, nous l’adapterons aux demandes et aux spécificités du marché ; cet équipement est en effet évolutif et sur lequel nous pourrons, dès l’an prochain, effectuer plusieurs axes à la fois et augmenter les efforts. Propos recueillis par Olivier Guillon horizontal de 70 kN, viennent solliciter l’ensemble. En ce qui concerne les performances de ce moyen d’essai, l’idée était de proposer aux industriels du nucléaire, mais aussi de la construction ou encore de l’emballage, une plateforme évolutive et capable de s’adresser à différents types de produits et de pièces, allant des exigences les plus basiques aux plus spécifiques. « Qui peut le plus peut le moins », Écran représentant une opération d’essais sur une table sismique résume Valérie Borg. La gamme de fréquence peut atteindre les 100 Hz et les accélérations 5 G pour des équipements volumineux allant jusqu’à deux tonnes ! De quoi couvrir l’ensemble des besoins de l’industrie, allant de la définition du cahier des charges en matière de sollicitations sismiques à de l’expertise pour améliorer les performances des structures en passant par les essais et les calculs de dimensionnement au séisme. Olivier Guillon 28 IESSAIS & SIMULATIONS • N°131 • Décembre 2017

ESSAIS ET MODÉLISATION SPÉCIAL BÂTIMENT ÉVÉNEMENT Un demi-siècle au service de la construction En soufflant l’été dernier ses cinquante bougies, le Cerib a saisi l’occasion pour présenter ses moyens d’essais et revenir sur le rôle du centre dans l’amélioration de la résistance face au feu des matériaux de construction. Le terrible incendie qui a ravagé dans la nuit du 13 au 14 juin dernier un immeuble d’habitation à Londres, faisant au total soixante-dix-neuf victimes, rappelle tristement à quel point la propagation d’un feu en apparence maîtrisable échappe rapidement aux forces en présence. Il met également en lumière, dans un second temps, le comportement des matériaux face au feu et leur vulnérabilité. Or, au-delà des actions de prévention, puis la mise en place de détecteurs de fumée et d’extincteurs d’incendie, les centres de recherche sur les matériaux destinés à la construction, à travers leurs laboratoires d’essais, jouent un rôle croissant. À titre d’exemple, le Centre d’études et de recherches de l’industrie du béton (Cerib), qui a fêté son demi-siècle d’existence en juillet 2017, mène de nombreux travaux à ce sujet à l’aide notamment d’un équipement appelé Lepi-R2 permettant de réaliser un essai spécifique visant à tester la réaction et la résistance des éléments constitutifs des façades. « Nous possédons également un département consacré à l’ingénierie du feu capable de simuler sa propagation », complète Alberto Arena, directeur Qualité-Sécuri- CAPTEUR DE COUPLE DE HAUTE PRÉCISION BURSTER 8661 AVEC UNE INTERFACE USB SÉRIE 8661 Flashez pour plus d’infos › Très haute précision avec linéarité ≤ ± 0.05 % du couple nominal, résolution angulaire 0.09 ° (option) › Option mesure d´angle, de vitesse de rotation par codeur incrémental ainsi que le calcul de puissance mécanique via le logicie › Couple nominal de 0 ... ± 0.02 Nm à 0 ... ± 1000 Nm › Indicateurs intelligents d'état de fonctionnement › Option: Étalement de la deuxième plage de mesure 1:10, 1:5 et 1:4 › Excellent rapport qualité-prix 03 90 226 683 Info@icacontact.fr www.icacontact.fr ESSAIS & SIMULATIONS • N°131 • Décembre 2017 I29

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com