MRJ.Presse
Views
11 months ago

Essais & Simulations 152

  • Text
  • Afin
  • Simulation
  • Solutions
  • Fabrication
  • Mesures
  • Avril
  • Simulations
  • Mesure
  • Mars
  • Essais
Spécial Contrôle Qualité Le contrôle qualité investit les laboratoires d’essais

DOSSIER EN COUVERTURE Le

DOSSIER EN COUVERTURE Le contrôle qualité au Congrès international de métrologie 2023 Le Congrès international de métrologie 2023 est l’événement où industriels, scientifiques et chercheurs se rassemblent pour découvrir les dernières innovations dans la science de la mesure autour des enjeux sociétaux actuels que sont l’industrie 4.0, l’environnement et la santé. Cette année, les auditeurs auront accès à plus de 200 conférences et posters, six tables-rondes, et à un village métrologie rassemblant tous les acteurs en un même lieu. Le CIM2023 aura lieu au parc Eurexpo en parallèle du salon Global Industrie du 7 au 10 mars. Lauryanne Teulon Chargée de mission technique au Collège Français de Métrologie La métrologie est essentielle pour maitriser la qualité des produits commercialisés, c’est pourquoi le contrôle qualité constitue une des thématiques transverses du CIM2023 et se retrouve dans plusieurs des 18 sessions du congrès. Notamment dans le cadre de la session mécanique dimensionnelle, le mercredi 8 mars après-midi, où Herminso Villarraga Gomez, de la société Zeiss, fera une présentation sur l’amélioration de la précision des mesures dimensionnelles grâce aux microscopes 3D à rayons X. Les instruments de microscopie à rayons X présentent la particularité de pouvoir réaliser une imagerie non-destructive de pièces mécaniques avec des résolutions spatiales supérieures à celles des systèmes de tomographie par ordinateur à rayons X (CT) classiques. Étant donné que la plupart des technologies d’aujourd’hui et des entreprises de la transformation exigent des niveaux de plus en plus élevés de précision, d’exactitude et de fiabilité pour les mesures dimensionnelles de composants d’une taille bien inférieure à 5 mm, il serait idéal d’étendre les capacités d’imagerie de la microscopie à rayons X à la métrologie de précision. Cette présentation décrit les derniers développements dans le domaine. Anne-Françoise Obaton, du LNE, complètera la thématique en comparant la tomographie à rayons X à la spectroscopie par résonance ultrasonore. En effet, la fabrication additive permet de réaliser des pièces de géométrie particulièrement complexe. Cette complexité géométrique, et la rugosité de surface des pièces en fin de processus, rendent le contrôle qualité de ces pièces problématique. Parmi les méthodes de contrôle non-destructif adaptées, deux d’entre elles émergent du lot : la tomographie à rayons X, permettant à la fois une caractérisation santé matière et dimensionnelle, et la spectroscopie par résonance ultrasonore. Cette dernière ne permet pas de caractérisation dimensionnelle mais elle est plus rapide et beaucoup moins onéreuse que la tomographie. Anne-Françoise Obaton comparera le potentiel et les performances de ces deux méthodes à travers des exemples d’applications. Thomas Schmid, de la société Hexagon, fera une présentation sur le déploiement d’une métrologie autonome pour faciliter la production de masse et la gestion en mode « lot unique ». Il donnera un exemple de réduction des couts de production, d’amélioration de la qualité et de la flexibilité de pièces produites en fibres de carbone grâce à l’utilisation de technologies de mesure intelligentes uniquement là où elles sont nécessaires. Il s’agira là d’un cas concret de transformation industrielle depuis une « métrologie isolée » vers une « métrologie au cœur de la production de masse ». PLEINS FEUX SUR LE CONTRÔLE QUALITÉ Le sujet du contrôle qualité sera abordé en parallèle dans la session « Qualité, accréditation » le jeudi 9 mars après midi par Lionel Bury de la société Safran Group qui présentera une application des méthodes d’optimisation des périodicités d’étalonnage et de vérification des équipements de mesures dans le Groupe Safran. Jasmine Pétry de la société Nestlé fera également une intervention, sur les incertitudes de mesure pour le contrôle qualité dans l’industrie agroalimentaire. Par ailleurs, une table-ronde « Industrie 4.0 - Des 34 I ESSAIS & SIMULATIONS • N°152 • Février - Mars - Avril 2023

MESURES mesures offline aux mesures inline » et présidée par Wolfgang Lubcke de la société Endress+Hauser Group Services est prévue le mercredi 8 mars. Elle a pour ambition de donner un aperçu des avancées faites par les industries de la fabrication et de la transformation pour réaliser des mesures sur site et en temps réel au plus proche de la production. Ses intervenants au profils variés (Siemens, Evalut8ion, Université de Bourgogne, institut national de métrologie allemand) auront à cœur de partager leurs opinions et expériences sur le sujet. La diversité des thématiques abordées dans le congrès international de métrologie permet d’adresser des sujets en lien avec le contrôle qualité dans divers secteurs. Pour exemples, Georgi Tancev du Metas parlera du suivi fiable de la qualité de l’air avec des systèmes de détection de gaz bas coût pour les « smart cities » dans la session apprentissage machine du mercredi 8 mars matin. Oriano Bottauscio de l’Inrim fera une présentation pour montrer comment les expériences virtuelles peuvent aider à la prise de décision sur les critères d’exclusion pour les patients porteurs d’implants dans les traitements d’hyperthermie dans la session incertitudes, analyse de données du jeudi 9 mars matin. Matthias Richter du BAM en Allemagne parlera lui des produits de référence en métrologie sonore pour l’assurance qualité et les mesures de contrôle qualité dans les tests d’émissions de matériaux. Enfin une session spécifiquement dédiée aux certificats d’étalonnage digitaux et à leur importance dans la métrologie et le contrôle qualité de demain aura lieu le jeudi 9 mars après-midi ● Lauryanne Teulon EN SAVOIR PLUS > www.cim2023.com/fr/ ESSAIS & SIMULATIONS • N°152 • Février - Mars - Avril 2023 I35

Copied successfully!

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com