Views
6 months ago

Essais & Simulations 150

Spécial Automobile L’automobile connaît une nouvelle révolution… mais quel impact pour les essais ?

MESURES ENTRETIEN «

MESURES ENTRETIEN « N’oublions pas que sans la Président depuis plus d’un an du Réseau Mesure, dont la revue Essais & Simulations est partenaire presse, Claunel Massiès a accepté de répondre à nos questions à l’occasion du salon Mesure Solutions Expo2022, un événement 100% consacré à la mesure, domaine qui occupe une place croissante dans le monde industriel, rendant ses méthodes et ses technologies désormais incontournables. © IMT Atlantique - Céline Castel Claunel Massiès Âgé de 53 ans et de formation initiale en mécanique & automatisme Industriel, Claunel Massiès est diplômé MG de l’Essec Business School. Il rejoint Wika Instruments en 2010 en tant que directeur général avant d’être nommé président des différentes acquisitions du groupe en France. Au moment de sa prise de fonction au sein du Réseau Mesure en juillet 2021, Claunel Massiès était responsable de la politique de distribution du groupe Wika en tant que vice-président de la région EMEA / India Distribution. Claunel Massiès, depuis votre arrivée il y a un peu plus d’un an à la présidence du Réseau Mesure, quels grands axes ou projets avez-vous mis en œuvre ? Comme vous le savez, je suis arrivé à la présidence du Réseau Mesure dans un contexte particulier de pandémie et de grand questionnement sur l’industrie. Le monde de la mesure bouge très vite avec une forte numérisation des activités, de la data de plus en plus dense et précieuse ainsi qu’une interconnexion entre les différents systèmes. La priorité pour nos 80 adhérents (dont une grande majorité emploie moins de vingt personnes) a été de continuer à fonctionner en interne comme sur le marché. Notre objectif a été de les aider à remettre le pied à l’étrier. Rappelons que le Réseau Mesure a été créé par et pour les adhérents. C’est pourquoi l’association s’attache à adapter ses projets et ses actions au service de leurs besoins de développer le business, la commercialisation, l’exportation, les achats mutualisés mais aussi d’autres dimensions comme les ressources humaines et la collaboration avec d’autres réseaux afin de travailler ensemble. Que représente pour vous cette nouvelle édition du salon Mesure Solutions Expo2022 ? Par quelles tendances sera-t-elle particulièrement marquée ? La première chose à avoir l’esprit sur ce salon c’est que les visiteurs de cet événement savent ce qu’ils veulent voir : de la mesure et rien d’autre ! Or ce salon est le seul événement sur le sujet sachant que la mesure. Organisé par le Réseau Mesure, Mesure Solutions Expo2022 fait cependant appel à un important réseau de professionnels ; nous collaborons avec le Collège français de métrologie (CFM), des partenaires presse dont vous faites partie ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie (CCI). Caractérisation sous pointes de dispositifs passifs ou actifs jusqu’à 170 GHz Parmi les grandes tendances de Mesure Solutions Expo, notons que l’innovation est présente sur tous les stands. En outre, plus d’une trentaine de conférences thématiques porteront sur la mesure dans toutes ses dimensions. Nous mettrons également en avant les start-up à l’image 8 I ESSAIS & SIMULATIONS • N°150 • Septembre - Octobre - Novembre 2022

MESURES mesure, rien ne fonctionne » © Olivier Guillon ©AB Vision de ConsoMix, une société spécialisée dans le smart building, Rheonova en matière de rhéologie ou encore Baxir présentera un nouveau banc d’essai de mesure. Aussi, le salon abritera un espace emploi et de formation en partenariat avec l’Apec ainsi que les universités de Lyon et de Grenoble. L’idée est d’organiser des recrutements sur le salon mais aussi de promouvoir les métiers de la mesure en organisons des visites pour les étudiants. Enfin, cette année sera consacrée à l’Algérie et la Tunisie afin de développer des collaborations et des synergies entre les différents acteurs de la mesure de ces pays et le Réseau Mesure. En matière d’instrumentation de mesure, quelles innovations voyez-vous apparaître depuis quelques années sur le marché ? Et pour répondre à quels besoins dans l’industrie, tant au niveau des laboratoires que des ateliers de production ? Dans ce domaine, le monde bouge très vite avec des tendances lourdes : la multiplication des points de mesures car aujourd’hui, on veut tout mesurer. Aussi, la mesure n’est plus un moyen mais une résultante. Deuxième tendance lourde, la logique des objets connectés et de l’industrie 4.0. La quatrième révolution industrielle a porté un nombre incalculable d’innovations sur le marché et ce très rapidement. C’est pourquoi j’encourage les personnes à venir sur le salon Mesure Solutions Expo2022, un événement incontournable pour trouver des solutions permettant d’optimiser l’outil de production et d’améliorer la compétitivité. N’oublions pas que sans la mesure, rien ne fonctionne. Celle-ci joue donc un rôle de plus en plus important en matière d’information et de technicité pour les entreprises, lesquelles attendent en parallèle des solutions professionnelles de plus en plus adaptées à leurs besoins. À titre d’exemple, la mesure de pression s’effectuait auparavant grâce à un capteur générique. Aujourd’hui, avec des environnements de plus en plus spécifiques comme l’hydrogène, les fabricants sont obligés de développer des capteurs adaptés. Il en est de même pour la multiplication des points de mesures avec de grandes répartition dans l’usine mais aussi des capteurs intelligents ; ceux-ci doivent être plus facilement intégrables dans l’atelier, moins chers et sans fil. C’est le cas notamment des nouvelles technologies d’IoT LoRaWAN qui procure un accès à l’information de plus en plus rapide et précis. À quels grands défis, toujours dans l’instrumentation de mesure, les fabricants doivent-ils répondre et avec quelles technologies ? Les clients veulent une solution particulière en fonction de leurs applications. Ils ont des besoins de plus en plus précis et technologiques. C’est pourquoi les organisations doivent s’adapter aux besoins des clients et leur offrir non plus seulement un instrument mais une solution complète dotée de services dans un contexte où la compétence est de plus en plus difficile à trouver. Chez Wika par exemple, nous avons changé notre organisation : nous ne parlons plus « produits » mais nous raisonnons désormais en tant que « marché client ». Également, nous avons intégré de nouvelles compétences au sein de notre service réparation et prestations sur site. A-t-on une idée de ce à quoi ressemblera l’instrumentation de mesure de demain ? Les nouveautés de demain, même si elles sont déjà bien entamées, concernent l’interconnexion et une accessibilité à distance des moyens et des résultats de mesure. Nous devons apporter la compétence à un moment donné mais cette compétence sera déportée. Et si le Covid-19 a pu freiner certains développements, il a surtout joué un effet d’accélérateur. L’évolution industrielle est en marche ! ● Propos recueillis par Olivier Guillon ESSAIS & SIMULATIONS • N°150 • Septembre - Octobre - Novembre 2022 I9

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com