Views
4 months ago

Essais & Simulations 144

  • Text
  • Faire
  • Mesure
  • Moyens
  • Mesures
  • Ainsi
  • Afin
  • Simulations
  • Fabrication
  • Simulation
  • Essais
Spécial Moyens d’essais : D’une crise à l’autre, des essais toujours indispensables !

DOSSIER chargement

DOSSIER chargement sismique. Pour cet essai, il est intéressant d’observer l’articulation, la colonne et la poutre sur différentes faces, et également à différentes échelles pour capturer à la fois le détail de la dégradation articulaire et la déformation à grande échelle de la poutre. Ces différentes exigences conduisent à une configuration très complexe à 10 caméras, comme le montre la Figure 3. Grâce à cet outil, la position des caméras, le choix des caméras elles-mêmes et leurs objectifs peuvent être déterminées et optimisées avant l’expérience réelle. - Les 10 caméras sont créés dans Blender. Leurs paramètres tels que la taille du capteur, la résolution et la longueur focale de l’objectif sont spécifiés. Cela permet de déterminer la couverture de surface pour différentes configurations du couple caméra/ objectif. Le logiciel permet également de modifier la position des caméras en s’aidant de leurs champs de vision. Une fois la scène initiale mise en place, il est donc facile pour l’utilisateur de faire le meilleur choix de l’ensemble caméra/objectif et de sa position en évitant toute obstruction du champ de vision par un objet de la scène. Figure 3 – Vue de l’ensemble de la configuration d’essai dans Blender : (1-10) appareils photo numériques, (11) machine d’essai hexapode, (12) barres pour la fixation des caméras, (13) support du spécimen (14) spécimen de béton armé, (15) panneaux LED. La création de l’essai virtuel avec l’add-on blenDIC dans Blender se divise en plusieurs étapes : - La CAO de la machine d’essai ainsi que la maillage élément fini de la poutre sont importés dans Blender. - Comme pour tout essai en corrélation d’images numériques, la surface de la poutre doit être texturée. Pour cela, une image du mouchetis a été prise sur la poutre réelle et est « mappée » dans Blender sur le spécimen virtuel en projetant l’image 2D du mouchetis sur la surface 3D (cf. Figure 4). Figure 4 – Étapes du « mapping » du mouchetis sur la poutre dans Blender : la structure 3D (a) est dépliée selon des lignes de découpes au niveau des arêtes, créant une carte UV 2D (c) sur laquelle le motif de texture (b) est superposé (d). La carte 2D texturée (d) est enfin repliée pour donner la poutre mouchetée (e). Figure 5 : Images virtuelles de la poutre générées pour les caméras (3), (4) et (8) - Une fois la scène Blender finalisée, des images virtuelles, prises par les 10 caméras, de la poutre au repos puis déformée à partir des résultats de simulation, sont générées (cf. Figure 5). Par la suite, ces images sont traitées dans un logiciel de corrélation d’images numériques afin de valider ou non la configuration d’essai choisie. CONCLUSION La complexité des essais de corrélation d’images numériques augmente, et la création de tests virtuels avec blenDIC dans Blender est un excellent moyen pour réduire le temps de préparation et les coûts associés ainsi qu’améliorer la qualité des résultats de mesure de ceux-ci. En effet, grâce à cet outil, la position des caméras, le choix des caméras elles-mêmes et leurs objectifs peuvent être déterminées et optimisées avant de mettre en place l’expérience réelle. Pour aller encore plus loin dans la modélisation des essais, de prochains développements de l’add-on blenDIC sont prévus, et notamment une meilleure prise en compte de l’éclairage afin de simuler les panneaux LED utilisés en essai et leur influence sur les images générées (ombrage, saturation) ● Clara Minguet (EikoSim) et Matthieu Vitse (SciViz) 34 I ESSAIS & SIMULATIONS • N°144 • février-mars-avril 2021

VIE DE L’ASTE PAGE PARTENAIRE Favoriser la coopération entre membres pour élever la performance française… …telle est la mission de l’ASTE. Dans cette période si particulière, propice à la réflexion et au pivotement, nous souhaitons vous apporter l’éclairage associatif pour fédérer les efforts des laboratoires et des industriels dans leur objectifs d’évolutions, et contribuer ainsi à la réindustrialisation, appeler par les citoyens et le gouvernement français. COOPÉRER, MAIS POURQUOI ? Dans un marché libre, la libre concurrence ne rime pas avec coopération. Cependant, la richesse d’une nation dépend de la bonne allocation de ses ressources (capital, technologies, ressources humaines). L’ASTE a sollicité Thomas Laborey, consultant en stratégie et en management du cabinet Blooming Partners, pour expliquer dans les enjeux présents (Covid, digitalisation, polarisation géopolitique…) comment innover, collectivement. > Vous êtes tous invités ! Date : lors de l’Assemblée Générale, le 10 juin 2021. Lieu : Sopemea Velizy / Zoom COOPÉRER, MAIS AVEC QUI ? La Covid modifie profondément la dynamique des marchés. Comme toujours, certaines industries sont en haut du cycle (aérospatial, militaire), pendant que d’autres souffrent (aéronautique, automobile…). Dans ce contexte, les liens entre laboratoires, dans un objectif de sauvegarde de l’emploi et des compétences et in fine de l’outil industriel, peut permettre de minimiser la casse, d’autant plus que le prêt de main d’œuvre a été simplifié. C’est le rôle de l’ASTE que de développer le réseau entre Membres. Plus les gens se connaissent, plus l’information circule, plus les possibilités de partenariats, créateurs de valeurs, se concrétisent. À l’ère des plateformes digitales, comme après l’impact du classement de Shangaï pour les universités, il parait utile de créer des ponts entre les associations (Nafems/CFM/Captronic/ Réseau Mesure) pour agréger de l’information et gagner en visibilité. COOPÉRER, MAIS SUR QUOI ? Dans le domaine des essais, les innovations technologiques et organisationnelles sont essentielles. Mais il est souvent difficile de prendre des risques, seuls. Les commissions techniques (comme la Méca-clim d’Henri Grzeskowiak ou la Thermique de Joseph Merlet) permettent de mutualiser le savoir et les expériences, et minimiser ainsi le risque associé aux innovations. Nous allons créer des commissions Adhoc (comme sur la vision) pour toutes les innovations pouvant faire gagner en compétitivité la Team France. ACTUELLEMENT DEUX COMMISSIONS TECHNIQUES ŒUVRENT AU SEIN DE L’ASTE > La Commission Thermique et Techniques Connexes La commission a été créée en juin 2017, suite à la fusion avec l’association thermique Celsius. Objectifs de la Commission Thermique : 1. Partager des savoirs, des méthodes et de bonnes pratiques dans les domaines de la simulation numérique et expérimentale, 2. Favoriser le montage de projets de recherche dans le domaine de la thermique, ESSAIS & SIMULATIONS • N°144 • février-mars-avril 2021 I35

Essais et Simulations - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.essais-simulations.com